Les idéaux du Reiki

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation

Il était une fois un homme appelé Saioh qui vivait dans les terres
frontalières chinoises. Il avait un fils et un bon cheval. Un jour,
le cheval disparut. Saioh en était très attristé et inquiet.
Quelques jours plus tard, le cheval réapparut. Bizarrement, le cheval
ramena avec lui un congénère encore meilleur que lui. Tous les jours,
Saioh et son fils chevauchaient avec plaisir ces destriers. Mais,
un jour, son fils tomba de cheval, se faisant une fracture. Alors
malgré le bonheur qu’il avait éprouvé lors de l’apparition de cheval
providentiel, Saioh se lamenta de sa malchance et du malheur de son
fils. Au même moment une guerre éclata au village et tous les jeunes
hommes furent envoyés au combat. Aucun d’eux ne revint au village.
Seul son fils, immobilisé à cause de l’accident, eut une vie longue
et heureuse. Bonne fortune ou malchance sont au-delà du savoir des
hommes ; un malheur peut très bien se transformer en bénédiction …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *