Les idéaux du Reiki

le Reiki peut changer notre vie par ses bienfaits, celui-ci peut être renforcé par les 5 idéaux du Reiki.

Pour Mikao Usui, fondateur du Reiki, le Reiki est représenté à 50% par les préceptes de vie et 50% par l’énergie.

Ces idéaux sont là pour nous guider vers une vie plus agréable, plus sympa. Ces idéaux nous indiquent le chemin, comme un panneau qui nous indique la direction à prendre, rien ne nous oblige à prendre ce chemin, nous le prenons, si nous le voulons!

Juste aujourd’hui…

… je me libère de toute préoccupation,

… je me libère de toute colère,

… je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j’honore mes parents, mes professeurs, mes aïeux,

… je vis ma vie honnêtement,

… je respecte la vie sous toutes ses formes.

girl-2940655_640

« Juste pour aujourd’hui » nous invite à vivre ici et maintenant dans le présent. C’est maintenant que je prends cet engagement de m’approcher au plus près de cet idéal. Et juste cette première partie de la phrase constitue un engagement fort et puissant : rester connecté au présent et à l’ici. Qui aujourd’hui, avec le rythme de vie que nous connaissons et les nombreuses sollicitations qui sont les nôtres peut dire qu’il est aisé de vivre au présent ? En soi, cela constitue un travail constant : d’abord de prise de conscience… « Tiens je pensais au repas de ce soir, je ne suis donc pas dans le présent ».

 – – –

Je me libère de toute préoccupation

Se préoccuper, c’est s’occuper avant ; c’est s’inquiéter de quelque chose qui n’est pas encore arrivé. Si on se préoccupe, c’est d’abord qu’on se projette dans le temps. Le premier idéal du Reiki invite pleinement par sa formulation à vivre le présent dans le lâcher-prise et la confiance.

Quand on se préoccupe, on cherche à contrôler les événements, à avoir prise sur tout ce qui va arriver. Et ce qui arrive nous déçoit souvent, car finalement cela correspond à peu d’égards à ce que nous souhaitions au détail près. Or, si on apprend à lâcher-prise, on apprend aussi à avoir confiance dans la vie et dans les événements qui se présentent à nous. On apprend à avoir confiance dans les belles surprises de la vie. Et cela peut nous permettre de mieux profiter des beaux jours plutôt que de voir toujours les orages qui risquent d’arriver. Je vis d’abord le beau temps et nous verrons bien s’il y aura des orages ou pas !

 – – –

Je me libère de toute colère

La colère provient de la perte de contrôle sur une situation ou une personne. C’est une émotion destructrice, négative qui gaspille beaucoup d’énergie et qui empêche toute communication.

A force de recevoir des énergies négatives, le corps se fatigue, crée des blocages énergétiques et finit par tomber malade.

Il faut se libérer de toute culpabilité par rapport à la colère et laisser les émotions s’exprimer. Pour s’en libérer, on peut l’exprimer en la laissant sortir : crier, créer, taper dans un coussin. On peut aussi regarder ses émotions avec recul et laisser la colère agir en nous sans nous laisser envahir.

Peu à peu, en nous libérant de plus en plus de nos préoccupations et de la colère, nous atteignons un état de sérénité qui va nous aider à nous comprendre et à changer encore plus.

 – – –

Je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j’honore mes parents, mes professeurs, mes aïeux

L’enseignement nous aide à être meilleur, il nous apprend et nous fait grandir. Chaque expérience nouvelle nous permet d’avancer : il est bon de sentir de la gratitude pour ceux qui nous apportent.

Rendre grâce, c’est remercier pour tous ces petits bonheurs que l’on ne remarque plus : un rayon de soleil, la santé, un sourire, une maison, une famille, des amis…

Et en nous concentrant sur les aspects positifs de notre vie (les Bénédictions) nous attireront les énergies identiques. Donc cultivez les affirmations positives et le remerciement.

Nos parents, nos professeurs… ils nous ont donnés ce qu’ils pouvaient nous donner et surtout ce que l’on pouvait recevoir à ce moment-là. Remercions-les d’être simplement sur notre chemin et apprenons beaucoup d’eux. Gardons-nous de les juger.

On entend par « enseignant », toute personne qui nous aide à vivre une expérience et par « enseignement » toute expérience qui nous aide à nous transformer.

 – – –

Je vis ma vie honnêtement

Il faut assumer ce qu’on est, nos forces et nos faiblesses. Jouer un rôle par besoin de reconnaissance ou par peur d’être rejeté ne nous permet pas d’être honnête avec nous-même. Il faut apprendre à être honnête envers nous-même et envers les autres, en respectant nos besoins et nos émotions.

Il s’agit de l’honnêteté intérieure, dire oui quand l’on pense « oui » et dire non quand l’on pense « non », être en harmonie avec soi-même. Il est bon d’apprendre non seulement à dire non, mais aussi à le dire d’une façon honnête, aimable et compréhensible. Et si on agit en se respectant, les personnes en face finiront par vous respecter telle que vous êtes, et à se respecter aussi intérieurement pour ne plus être pris en étau entre son honnêteté intérieure et ce que l’on croit être bon pour l’autre!

Être honnête avec soi-même et avec les autres apportent un sentiment extraordinaire de liberté .On ne se sent pas obligé de faire semblant. Cela crée un sentiment d’invulnérabilité et un état de sérénité, nous prenons conscience que nous sommes des privilégiés et non des victimes.

 – – –

Je respecte la Vie autour de moi sous toute forme

C’est l’harmonie avec le monde qui nous entoure : les quatre règnes (humain, animal, végétal, minéral) et les quatre éléments (la terre, l’air, le feu, l’eau). Notre manière d’appréhender le monde se reflète dans notre vie. Vivre en paix avec son environnement, c’est vivre en paix avec soi-même.

Respecter c’est ne porter aucune atteinte, c’est traiter avec égard, c’est ménager, ne pas troubler, c’est avoir le souci de la vie autour de nous et sous toutes ses formes : de la plus infime à la plus grande pour le meilleur équilibre de la vie.

 Respecter, c’est faire la différence entre juger et donner son opinion. Par exemple : « ce livre est bon ou mauvais » et « j’aime ou je n’aime pas ce livre ». En exprimant notre opinion sans jugement, la vie tout à coup, est beaucoup plus facile pour nous et pour ceux qui nous entourent. Et cette règle peut s’appliquer à tous les aspects de notre vie, en permanence.

Dans cette habitude de juger, nous ne nous épargnons pas non plus : nous sommes nos pires juges, avec comme conséquence de nous créer sans cesse des sentiments de culpabilité. Être réaliste, voir la réalité en face et se voir tel que l’on est, nous permet de changer et de devenir de meilleures personnes. Ne pas juger ne veut pas dire accepter tout ce qui se passe sans discernement, nous avons le droit et le devoir envers nous d’avoir nos propres opinions, le droit de choisir les expériences et les personnes que nous souhaitons dans notre vie.

 – – –

Pour pouvoir réaliser ces 5 principes, revoyez-les régulièrement, faîtes le point consciemment et entrez dans ce qu’on appelle le cercle vertueux des Idéaux du Reiki. Ainsi en pratiquant régulièrement les soins reiki et en travaillant ces 5 idéaux, vous vous octroyez le privilège d’utiliser autant que possible ce que Mikao Usui a appelé la recette secrète pour inviter le bonheur : le Reiki !